Des tests de diagnostic moléculaire du cancer remboursés par une mutuelle

15/11/18 à 09:00 - Mise à jour à 13:55

La Mutualité libérale Hainaut-Namur annonce le remboursement partiel du test de profilage génétique produit par la société OncoDNA.

Des tests de diagnostic moléculaire du cancer remboursés par une mutuelle

© BelgaImage

"Décrypter les caractéristiques d'une tumeur d'un patient offre des perspectives de prise en charge thérapeutique inédites. Grâce à l'analyse complète (ADN, ARN et protéines) des tumeurs, les oncologues peuvent proposer à leurs patients atteints de cancers métastatiques des traitements adaptés et parfois même toujours en phase d'essai clinique. L'objectif est de lutter contre le cancer par une prise en charge thérapeutique personnalisée", explique la société OncoDNA.

La Mutualité libérale Hainaut-Namur est convaincue de cette approche puisqu'elle a décidé de rembourser partiellement ces tests à ses membres. "La médecine progresse chaque jour et nous voulons soutenir l'accès aux innovations dans le domaine du diagnostic à nos adhérents. Ces innovations ont fait leurs preuves et permettent aux oncologues d'avoir des outils d'aide à la décision thérapeutique. Chaque cancer a ses spécificités et surtout, chaque patient est unique."

Grâce à l'analyse de 313 gènes, ou de régions de gènes, mais aussi de protéines, la société OncoDNA fournit aux oncologues un rapport complet et détaillé des caractéristiques de la tumeur du patient à partir de laquelle des suggestions de traitement (immunothérapie, thérapies ciblées ou chimiothérapie) et des essais cliniques potentiels sont proposés.

" Ce type d'analyse a un coût et à l'heure actuelle, ces tests de diagnostic moléculaire ne sont pas remboursés par l'Inami, précise la société basée à Gosselies. Désormais, chaque patient adulte souffrant d'un cancer solide de stade 3 ou 4 en échec thérapeutique en première ligne et membre de la Mutualité libérale Hainaut-Namur bénéficiera d'un remboursement partiel de l'analyse de leur tumeur appelée "OncoDEEP ", à savoir 1.500 euros, soit environ la moitié de son coût. "

Ce test est déjà remboursé en Angleterre et au Luxembourg. Et désormais, partiellement, à une centaine de patients du Hainaut et de Namur.