Le CSS et le KCE veulent la création d'une instance d'avis au sein de Sciensano

Le CSS et le KCE veulent la création d'une instance d'avis au sein de Sciensano

Le Conseil supérieur de la Santé et le KCE, le Centre fédéral d'expertise des soins de santé, tenteront dans les négociations avec le cabinet de la ministre de la Santé publique Maggie De Block d'obtenir de figurer dans le Sciensano "phase 2" au sein d'une "DG Avis" qui préserverait d'une certaine manière la spécificité de ces deux organes. "Nous allons travailler jusqu'au bout pour avoir cela", a en tout cas indiqué Jean Nève, le président du CSS, mercredi en marge de l'assemblée générale de cette instance.

Le financement hospitalier prospectif ne règle pas tout

Le financement hospitalier prospectif ne règle pas tout

Le nouveau financement hospitalier entre dans une phase cruciale. Alors que l'Absym émet des critiques de fond, le Modes-GBO-Cartel y voit des opportunités mais aussi une complexité grandissante.

L'UZ Leuven se lance dans les analyses de génome entier

L'UZ Leuven se lance dans les analyses de génome entier

Les chercheurs du centre de génétique humaine de l'UZ Leuven commenceront d'ici la fin de ce mois à analyser le génome entier de patients atteints de maladies génétiques rares. Un service rendu possible grâce à la spectaculaire diminution du prix de cette technique, explique lundi l'hôpital universitaire.

Les patients siègeront toujours au KCE

Les patients siègeront toujours au KCE

Les organisations représentatives des patients seront toujours représentées au sein du conseil d'administration de l'actuel Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), et ce même après la création de la nouvelle plateforme Sciensano, a indiqué mercredi la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. La plateforme répond à un audit basé sur les préceptes de l'OMS.

Planification médicale : qu'en pensent les "stakeholders" ?

Planification médicale : qu'en pensent les "stakeholders" ?

Nicolas de Pape - Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) a eu la bonne idée de se pencher sur la pertinence des modèles mathématiques utilisés par la Commission de planification de l'offre médicale en les soumettant à l'évaluation critique des acteurs du système. Verdict : le système est un des meilleurs d'Europe mais est trop déconnecté des évolutions de la société et des orientations politiques.