Huile de cannabis contre épilepsie: on ne légalise pas

Huile de cannabis contre épilepsie: on ne légalise pas

La ministre de la Santé publique, Maggie De Block, n'a pas l'intention de légaliser l'huile de cannabis, a-t-elle fait savoir à propos d'un cas qui fait couler de l'encre en Flandre.

Cancer du sein : De Block réaffirme "travailler dans l'intérêt des femmes francophones"

Cancer du sein : De Block réaffirme "travailler dans l'intérêt des femmes francophones"

"Je n'ai fait qu'approuver un projet rédigé et accepté dans le consensus, y compris par toutes les mutualités. L'idée est d'améliorer le dépistage du cancer du sein chez les femmes, ce n'est pas le contraire", déclare la ministre de la Santé publique Maggie De Block dans une interview donnée samedi au journal L'Echo. Entre-temps, une nouvel arrêté royal va suspendre l'arrêté controversé. De son côté, l'Institut Bordet appelle à une approche basée davantage sur des risques objectivables.

cdH : "Contingentons les médecins étrangers !"

cdH : "Contingentons les médecins étrangers !"

Mardi en commission de la Santé publique on a débattu du projet de loi relatif à l'exercice des professions de santé. Une solution durable pour la planification médicale selon le gouvernement. Pour Catherine Fonck (cdH), au contraire, " le contingentement pour les médecins étrangers européens s'impose ! La discrimination à l'envers pour les jeunes Belges, ça suffit ! " Ils sont en effet 414 médecins étrangers à avoir reçu un numéro Inami en 2016.

70% des Flamands ont un DMG

70% des Flamands ont un DMG

Sept Flamands sur dix ont un DMG. A Bruxelles et en Wallonie, la moitié de la population en a un. En 2016, l'Inami a versé près de 220 millions d'euros pour les honoraires du DMG.

Lancement du projet DIADeM, un nouvel outil pour évaluer la santé de la Meuse

Lancement du projet DIADeM, un nouvel outil pour évaluer la santé de la Meuse

Le projet de développement d'une approche intégrée pour le diagnostic de la qualité des eaux de la Meuse baptisé DIADeM a été officiellement lancé à Namur lors d'une journée de conférences à destination notamment des partenaires du projet. Dans le cadre du nouveau programme INTERREG (France, Wallonie, Flandre), DIADeM vise à identifier et à mesurer les perturbations dues aux rejets des stations d'épuration (STEPs), notamment des résidus médicamenteux, sur les organismes aquatiques du milieu récepteur.