Dépénalisation de l'IVG: un clivage qui se réduit

Dépénalisation de l'IVG: un clivage qui se réduit

Tout récemment, le CAL a publié un sondage montrant que sept personnes sur dix ignoraient que l'IVG était toujours condamné partiellement par la loi et ce depuis 1990. Dans ce sondage, 75% des 1000 personnes interrogées estiment que l'IVG ne devrait pas être sanctionné. Mais plus qu'un débat éthique, l'idée de sortir l'IVG du code pénal est un débat politique.