La mue de l'Hôpital de Tubize se poursuit

30/11/17 à 02:00 - Mise à jour à 11:41

"Notre projet est de faire de l'Hôpital de Tubize un hôpital de jour", a rappelé François Devenijn, directeur général du CH Tubize et Nivelles lors de la présentation des nouveaux services de l'institution.

La mue de l'Hôpital de Tubize se poursuit

© -

"L'objectif, pour l'ensemble du personnel et du corps médical, est triple : optimiser la palette de nos soins et par là, le confort offerts à nos patients de Tubize et des environs, renforcer la qualité et le niveau de nos prestations, répondre toujours mieux aux critères de l'ACI (Accréditation Canada International) que l'ensemble des Centres hospitaliers de Jolimont vient d'obtenir, précise le directeur général. L'organisation du Pit en particulier, correspond à cette évolution et propose une solution intermédiaire idéale entre le Smur, une ambulance avec médecin et infirmière urgentistes, et la simple ambulance, qui ne propose pas de solution thérapeutique lors de la prise en charge du patient."

Nouveau PIT

"Notre service des urgences compte des lits réservés à une hospitalisation provisoire permettant une surveillance plus soutenue lors de l'administration d'un traitement, dans le cadre d'examens complémentaires (RX, scanner, scintigraphie,..) ou de la confirmation d'une hospitalisation de plus longue durée", précise l'infirmière-cheffe de service des urgences. Françoise Duwé estime que le remplacement du Smur par un Pit ne pose pas de problème. "L'important dans l'aide médicale urgente est de diminuer le temps d'intervention. Nous le faisions avant avec le Smur. C'est possible désormais avec le Paramedical intervention team (Pit). Nos infirmiers urgentistes travaillent à la fois à Tubize et à Nivelles. Ils peuvent intervenir efficacement en attendant, si nécessaire, le renfort du Smur venant de Soignies ou de Halle. Le Pit est une aide médicale intermédiaire, entre le Smur et l'ambulance." Rappelons que depuis quelques années un poste de garde de médecine générale est ouvert durant les week-ends, nuits et jours fériés sur le site de Tubize.

Un "point of care testing" a été installé aux services des urgences pour permettre la réalisation rapide d'analyses sur le site. Plusieurs automates permettent de disposer de réaliser un test biologique diagnostique directement sur sang total et sans aucun traitement pré-analytique (comme une centrifugation). Ce dispositif de pointe a été conçu en bonne collaboration entre le service des urgences et le laboratoire. "Il est indispensable de bien collaborer pour arriver aux bons résultats", nous a confié le médecin chef du laboratoire médical. Un(e) technologue du laboratoire de l'hôpital de Nivelles vient, du lundi au vendredi, le matin, pour assurer les prises de sang du centre de prélèvements de Tubize et la gestion des analyseurs POCT (entretiens, passage des contrôles de qualité, gestion des stocks de réactifs, ...). Un contact étroit est maintenu entre le laboratoire et le personnel des urgences de Tubize. Par ailleurs, un biologiste passe régulièrement à Tubize pour assurer la supervision médicale du processus. "Le personnel des urgences a été formé à l'utilisation des automates", poursuit l'infirmière- cheffe des urgences.

"Dans la mesure où le nombre d'analyses "de routine" prescrites à Tubize a fortement diminué avec le transfert de lits d'hospitalisation vers Nivelles, nous avons choisi de modifier notre organisation et de ne plus traiter que les échantillons réellement urgents sur place, en transférant les dosages semi-urgents ou de routine vers un de nos autres laboratoires", explique la direction. "Plusieurs appareils ont été testés et calibrés par rapport aux résultats obtenus dans notre laboratoire central, précise le médecin-chef du laboratoire. L'ensemble de ces machines est relié à un serveur informatique spécifique qui transmet les résultats au système de gestion informatique du laboratoire et ensuite au programme de dossier patient consultable par le clinicien."

Un centre de prélèvements a également été ouvert et le transfert des échantillons vers les autres laboratoires du Groupe Jolimont réorganisé.

Gériatrie et revalidation

Le site Tubize du Groupe Jolimont accueille également un hôpital de jour gériatrique et une toute nouvelle unité de revalidation. D'autres nouveaux services veulent répondre aux besoins de la population locale ; une nouvelle unité de pédo-psychiatrie et un plateau d'endoscopie moderne pour rendre l'hôpital de jour performant. "Les patients seront désormais accueillis dans une salle technique plus spacieuse, plus lumineuse et plus fonctionnelle. Le programme de colonoscopies / gastroscopies sous sédation peut maintenant avoir lieu dans cette même salle. De plus, la salle des machines est plus spacieuse et ventilée pour l'entretien des endoscopes dans des conditions d'hygiène et de retraitement optimales", souligne l'hôpital.

"Le tout nouveau plateau d'endoscopie s'articule lui aussi autour de cette notion d'hôpital de jour et le moderniser était en cohérence avec le développement d'un hôpital de jour performant", commente François Devenijn, directeur général du CH Tubize et Nivelles.

Le Centre de jour pour adolescents s'adresse à des jeunes en souffrance psychique, dont le fonctionnement scolaire, social et familial est entravé au quotidien, mais qui ne nécessite pas une prise en charge hospitalière résidentielle. Il accueillera à partir du 1er janvier 2018 jusqu'à 20 jeunes en âge de fréquenter un enseignement secondaire. Ce service déménagera dans une vingtaine de mois dans de nouvelles installations sur le site de Nivelles.