L'Inami se cherche un diplomate et un commissaire

23/08/17 à 21:52 - Mise à jour à 22:05

Envie d'un job au service de l'Etat, avec d'importantes responsabilités et bien payé ? Deux postes convoités se libèrent.

L'Inami se cherche un diplomate et un commissaire

© JdM

Le Moniteur du 27 juillet a publié deux annonces de recrutement Selor pour le directeur général des soins de santé de l'Inami et le médecin-directeur général du service d'évaluation et contrôle médicaux (SECM) de l'Inami. Ri De Ridder et Bernard Hepp s'apprêtent à quitter à l'âge de la retraite leur poste respectif après de bons et loyaux services.

Pour décrocher ces postes, il faut évidemment réussir la sélection organisée par le Selor. Ces deux fonctions étant au coeur du dispositif de notre système de santé, les candidats doivent être de grands diplomates et, si possible, bénéficier d'appuis politiques. A moins que la volonté de bonne gouvernance actuelle écarte les pressions et motivations politiques... Pour diriger le SECM, considéré par d'aucuns comme la police de l'Inami, il faut être médecin.

Pour ces deux postes, il faut certainement savoir encaisser les critiques, entre autres, de la presse.

En savoir plus sur: